Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

jeudi, 15 juillet 2010

Gérard Holtz se jette à l'eau et crée le buzz

soleil.jpgCe mercredi, une vidéo de Gérard Holtz tombant dans l'eau en pleine interview tourne sur Internet.

Rappelez-vous, je vous avais parlé il y a peu des petits écarts du journaliste français. Lors du passage du Tour de France en Belgique, après avoir lancé à un passant qu'être belge, cela se soigne, il avait également plaisanté sur le nom d'une localité : "Je n'ai jamais vu autant de fils de Putte sur le bord de la route".

Aujourd'hui, nous ne savons pas si c'est un Belge, mais en tous cas, quelqu'un semble lui en vouloir. Ceci dit, jeter quelqu'un comme cela, peu importe la raison, ce n'est pas très courtois. A moins que cela soit un joli montage? Car tomber à l'eau sans micro, sans oreillette, et sans chaussure, c'est du luxe :)

 

 Claire Huysegoms

Suivez Politic Twist sur Twitter et rejoignez la page fan sur Facebook.

mercredi, 07 juillet 2010

Quand les journalistes se foutent de notre balle

meccc.jpgL'image de la Belgique en prend régulièrement pour son grade à l'étranger. En voici encore un exemple.

Gérard Holtz lors d'une interview pour France 2 a lancé à un coureur cycliste venant de lui apprendre sa nationalité belge : " Ah .. ça se soigne! " Avant de rapidement se rattraper par un furtif " Non je déconne ! ". Le journaliste possède définitivement une définition de la déconnade que je vous laisse apprécier.

Son manque de tact avait en effet déjà été remarqué il y a quelques jours. Lors du passage du tour de France par la localité de Putte, à la frontière entre les Pays-bas et la Belgique, le commentateur sportif s'était permis un autre écart de langage et en direct : "Je n'ai jamais vu autant de fils de Putte sur le bord de la route", faisant allusion au public venu en grand nombre. cette grande geule à la langue bien pendu avait pourtant présenté, "Je m'excuse de ce mauvais jeu de mots. Je n'ai jamais voulu blesser personne". A croire que c'est plus fort que lui !

Personnellement, je ne vois pas le mal à rigoler de temps en temps (ce serait un comble de ma part :p), mais j'estime qu'un journaliste ne doit pas dépasser certaines limites et surtout ne pas manquer de respect envers ses interlocuteurs, surtout si c'e n'est pas vraiment drôle., voire carrément vulgaire. Pas vous ?

 Claire Huysegoms

Suivez Politic Twist sur Twitter et rejoignez la page fan sur Facebook.