Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

dimanche, 23 janvier 2011

Les auteurs de Politic Twist

MISE A JOUR (rédigée le 23 janvier 2011)

Depuis septembre 2010, Claire Huysegoms ne tient plus ce blog qu'elle a crée en mai de la même année. Elle y écrit de temps à autre, mais son nouveau emploi du temps ne lui permet pas d'être aussi régulière qu'auparavant. Ce sont Fabien Chaliaud et Valentin Dauchot qui sont depuis cette date les responsables du blog.

___

Bienvenue sur Politic Twist ! (rédigé le 25 mai 2010)

 

Alea jacta est comme dirait l'autre, nous irons voter le 13 juin 2010 ! L'occasion de créer ce blog afin de scruter ce monde merveilleusement surréaliste qu'est devenu la politique belge.

A travers différents posts, parfois décalés, un tantinet stupides, légèrement révoltés, voire complètement out,  Politic Twist vous propose de goûter à cette campagne qui sent délicieusement bon le paté.

L'envie de clamer à travers la Toile ce que je pense et me fait rire me traverse l'esprit depuis quelques temps... Plus précisément depuis que nos hommes politiques ont décidé en un claquement de doigt de nous organiser dans un bronx pas possible des élections anticipées. D'autant plus depuis que les newbies déjà has been ont débarqué sur "Twitter" et se sont transformé en envoyés spéciaux à la "Belgian Pride Parade" ou se "foursquarent" tout azimuts. Mais aussi depuis que l'on tape aisément la chansonnette à la Chambre.

"Trop is te veel"

Vous l'aurez compris, l'usager de l'Internet à l'affût d'informations dites sérieuses est invité ici à passer son chemin. Quant aux autres, je vous souhaite la bienvenue !

N'oublions pas qu'un blog prend tout son sens lorsqu'il permet d'échanger des idées. Vous êtes donc vivement encouragé, chers internautes, à nourrir ces pages par vos réactions en tous genre et vos liens vers les perles de ces élections "Grand Cru 2010 Made in Belgium".

Politic Twist : wablief ?

D'ailleurs, que pensez-vous du nom de ce blog ? Politic Twist, honnêtement, ça sonne bien, non ? Mais comment l'interprétez-vous? Après un rapide tour de mon entourage (que j'aime et que saoule régulièrement avec ce genre de questions existentielles), je me suis rendu compte que l'expression "il y a un twist" n'était pas connue de tous. Têtue comme je suis, je l'ai pourtant gardé ! En deux mots, cela signifie : il y a un problème, un stûût, un bin's, un couac, un stress en somme. Politic Twist peut également faire référence à la danse américaine des sixties, ou encore au jeu culte Twister de MB. Bon, ok, je me justifie vaille que vaille ... :) J'avoue, honnêtement, j'aime ce nom, simplement !

Et vous, vous aimez ? Cela vous fait penser à quoi un "Politic Twist" ?

Claire Huysegoms


 

Suivez Politic Twist sur Twitter et rejoignez la page fan sur Facebook.

mardi, 01 juin 2010

Sharia4belgium : oufti qué bazar !

Une vidéo au allures de présentation caricaturée d'une secte tourne sur le net. En bref, leur postulat est le suivant : "Les lois sont déjà créées par Allah, on ne peut pas les changer pour la démocatie".

Si vous ne l'avez pas encore vu, je vous conseille ce "stûût" de Sharia4belgium, un groupe révolutionnaire musulman qui n'a pas peur de choquer. On y entend entre autre : "Comment peut-on dire j'adore Allah (...) et j'aime (...) Yves Leterme, c'est impossible", face-cam avec l'accent de Jean-Claude Vandamme.

Heureusement qu'il ne s'agit bien entendu pas de l'avis majoritaire des musulmans belges sur la politique.

Suivez Politic Twist sur Twitter et rejoignez la page fan sur Facebook.

 

vendredi, 28 mai 2010

Bellot : la méga boulette sur Buizingen

ok.jpgIl ne faut pas avoir fait sciences-po pour savoir que mener à bien une campagne de communication en vue d'élections, cela ne s'improvise pas. Pourtant, je viens de découvrir le tract du bourgmestre de Rocherfort... avec stupéfaction !

Ce député fédéral, François Bellot (MR) a osé utiliser le drame de Buizingen pour attirer des voix. Par dessus quelques "photos souvenirs" de l'accident de train qui a causé la mort de 18 personnes et 162 blessés, on peut lire sur son tract : "Payer cher pour arriver en retard : ça suffit !".

L'auteur de ce que j'ai envie de qualifier de #megatwist, persiste et signe. M. Bellot a en effet défendu le choix des photos, en assurant qu'il se battait pour la sécurité sur le rail. "On ne voit pas de corps, aucune référence n'est faite à l'accident de Buizingen", a-t-il ajouté à l'agence Belga, en se disant déterminé à "aller au fond des choses".

Perso, le fond du panier, c'est sûr, je crois qu'il vient de le toucher. Je n'ose même pas imaginer la réaction des proches des victimes face à cette pub politique de mauvais goût. Quel culot ce Bellot !

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Suivez Politic Twist sur Twitter et rejoignez la page fan sur Facebook.

jeudi, 27 mai 2010

Classique : Pirette en ministre flamand

Politic Twist vous propose aussi dans sa catégorie "Les classiques" de redécouvrir les incontournables de l'humour politique belge. Si vous désirez également partager ce qui vous semble être un classique du genre, n'hésitez pas à m'écrire à politic.twist@gmail.com ou à directement commenter ce post.

François Pirette, un des plus grands humoristes belges incarne en 2007 un ministre "très" flamingant. Cette vidéo fait incontestablement partie du patrimoine de la "poésie du dérisoire" belge, expression du même Montois.

A travers la deuxième vidéo, "Le Malaise belge", diffusée sur la chaîne Euronews, Pirette livre son regard piquant sur la Belgique. Il emmène les journalistes Français à Bruxelles, puis en Walllonie. Ce portrait révèle un Pirette amoureux et fier de pays. 

 

 

 

Suivez Politic Twist sur Twitter et rejoignez la page fan sur Facebook.

Classique : "Yff" chante la Brabançonne

Politic Twist vous propose aussi dans sa catégorie "Les classiques" de redécouvrir les incontournables de l'humour politique belge. Si vous désirez également partager ce qui vous semble être un classique du genre, n'hésitez pas à m'écrire à politic.twist@gmail.com ou à directement commenter ce post.

Pour commencer, retournons en juillet 2007 où le Grand Yves Leterme se plante magistralement en entonnant joyeusement la Marseillaise, alors qu'il lui était simplement demandé de chanter la Brabançonne. Toujours un plaisir à entendre ...

 

 

Suivez Politic Twist sur Twitter et rejoignez la page fan sur Facebook.

"Linkebèk" expliqué par les Français

 

Le reportage qui suit, "Les Miss de la crise" tente d'expliquer les problèmes linguistiques de la commune de "Linkebèk" , tout en montrant que les Belges "ont décidé d'en rire".

A part la prononciation amusante de la commune à facilités, on peut également souligner l'effort de l'infographiste. Cette fois-çi, la carte de la Belgique n'a heureusement pas été "twistée".

Cependant, je m'interroge. Que les Belges passent pour des clowns à l'étranger parce qu'ils organisent des concours de Miss  dès qu'un problème politique se pointe, cela vous plaît vous ? Autant j'aime rire de la politique en interne, autant cela me heurte à chaque fois que je vois des journalistes étrangers faire de gros raccourcis en couvrant l'actualité politique belge ... Mais faut dire ce qui est, on leur tend régulièrement des perches :)

 


 

Suivez Politic Twist sur Twitter et rejoignez la page fan sur Facebook.

L'été sera chaud

chaudok.jpgPolitic Twist vous avait prévenu, sur ce blog, je vous servirai de la politique principalement décalée où toutes les formes sont permises, à condition que l'on se lâche. Ce matin, Antoine Collard me propose aimablement de publier ce billet. Cet étudiant en journalisme en fin de parcours universitaire n'a pas encore de blog à son actif. Si vous désirez vous aussi sortir votre plume sur Politic Twist, vous êtes les bienvenus : politic.twist@gmail.com

Attention, notre belle démocratie est entrée dans une zone d’intenses turbulences. La fumée nauséabonde de l’éruption du volcan communautaire obscurcit une nouvelle fois sauvagement le ciel de l’entité de plus en plus abstraite qu’est l’  « Etat Belgique ».

Depuis juin 2007, les coulées de laves flamandes se heurtent à la glace francophone et des nuages de cendres épais générés par cette rencontre explosive mettent à mal l’aviation politique traditionnelle. Vols annulés… Retardés…  Autant de chantiers politiques laissés dangereusement en friche… En prétextant mettre en exergue leur insalubrité, cette affliction chronique paralyse nos institutions.

Le mal ronge jusqu’ à l’os les deux grandes communautés (et les germanophones ? qu’on les laisse en paix ceux là, pour une fois qu’une minorité ne semble pas transformer son particularisme en frustration nationaliste, touchons du bois et ne nous permettons aucun jugement). L’hypocrisie et le plus vil électoralisme populiste sont devenues les dénominateurs communs des politiques BELGES, qu’ils soient flamands ou francophones. Heureux les unitaristes, nos politiciens nous le montrent, nous possédons encore des atomes crochus.

Mais très honnêtement, nous pouvons les comprendre  nos hommes et femmes politiques ! Pourquoi chercher à se mettre d’accord  quand l’intransigeance est la seule « vertu » payante? Les claquages de portes d’un Open VLD colérique, les positions radicales d’un Maingain médiéval, les remises de couche à la louche d’un De Wever suintant la mauvaise foi : tout cela rapporte des voix ! Bingo. Pourquoi chercher un consensus quand il vous transformerait en traitre aux yeux de vos électeurs ? Soyons clairs : Joelle Milquet peut s’offusquer qu’on l’appelle Madame Non au nord, électoralement, elle n’en a  cure ! L’Ostendais qui la déteste ne peut la pénaliser lors de son passage aux urnes. Faire bonne figure devant sa communauté ne devrait pas suffire mais, quel malheur, cela constitue aujourd’hui la seule condition pour continuer à exister politiquement. On touche là au cœur du problème. L’électeur se retrouve face à des partis qui le caressent dans le sens du poil et peuvent se permettre d’oublier tout réalisme en matière communautaire.  Et quand les revendications diamétralement opposées viennent joyeusement s’emboutir les unes dans les autres dans un cadre qui n’a plus de négociation que le nom, quand tout capote, c’est toujours « l’autre communauté » qui est responsable. Mais il faut cesser de nous prendre pour des grues sans neurones. Il faut arrêter de faire miroiter le vieux wallon nostalgique avec la Belgique de Papa tout comme il faut éviter de faire croire au flamand égoïste qu’il peut rêver d’une onafhankelijke Vlaanderen met Brussel als hoofdstad. Cette joute d’idées inconciliables ne fait que renforcer  le poujadisme primitif… Quelle tristesse…

Ces élections anticipées amenées de la plus lamentable des façons, tous les partis en sont responsables. Qu’ils s’obstinent dans cette direction, qu’ils  fassent à nouveau oublier à leur électorat que les négociations se joueront aussi avec ceux d’en face, et notre pays connaîtra un nouvel été pourri, tout aéroport bloqué. Qu’ils tentent enfin de proposer à leurs électeurs un programme communautaire plus réaliste, en évitant de faire passer pour lâche ceux qui osent encore utiliser le mot concession, et le ciel se dégagera peut-être un tantinet… laissant aux vacanciers belges une lueur d’espoir de voir leurs vols reprendre.

 

Antoine Collard, qui trouve aussi qu'"il y a un twist" en politique belge.

Suivez Politic Twist sur Twitter et rejoignez la page fan sur Facebook.

mercredi, 26 mai 2010

Mon enfant Flamand me renie

gose.jpgIl y a quelques jours jours, j'ai enfin dégoté un Flamand sur adopterunbflamand.be !

Ce site, une des initiatives cocasses de la campagne électorale, permet aux Wallons d'adopter un Flamand, et vice versa sur adopteereenfranstalige.be. Mon instinct maternel en a pris néanmoins pour son grade. Figurez-vous que ce Peter (nom d'emprunt, je protège ta vie privée mijn kindje), me nie littéralement !

Après lui avoir envoyé un message rédigé avec amour en néerlandais, j'attends toujours de ses nouvelles. Au rythme des "palam palam" de la musique de la vidéo d'accueil du site ... écoutée en boucle durant la rédaction de ce post, je reste forte. Mais rien n'y fait. Le silence de Peter me pétri de solitude ... Nous qui avions tant de choses à nous apprendre.

Peter, si tu m'entends, ik mis je !

Et vous, en avez-vous adopté, avez-vous eu plus de chance que moi ? Comment êtes-vous entré en contact ?

 

Suivez Politic Twist sur Twitter et rejoignez la page fan sur Facebook.

 

mardi, 25 mai 2010

Qui c'est qui est très Gentil ... ?

Quoi de mieux pour se mettre en selle que "Les Gentils, les Méchants" de Michel Fugain devenus récemment "Les Flamands, les Wallons".

Personnellement, je ne m'en lasse pas ! Et vous ?

 


 

Suivez Politic Twist sur Twitter et rejoignez la page fan sur Facebook.