Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

jeudi, 27 mai 2010

L'été sera chaud

chaudok.jpgPolitic Twist vous avait prévenu, sur ce blog, je vous servirai de la politique principalement décalée où toutes les formes sont permises, à condition que l'on se lâche. Ce matin, Antoine Collard me propose aimablement de publier ce billet. Cet étudiant en journalisme en fin de parcours universitaire n'a pas encore de blog à son actif. Si vous désirez vous aussi sortir votre plume sur Politic Twist, vous êtes les bienvenus : politic.twist@gmail.com

Attention, notre belle démocratie est entrée dans une zone d’intenses turbulences. La fumée nauséabonde de l’éruption du volcan communautaire obscurcit une nouvelle fois sauvagement le ciel de l’entité de plus en plus abstraite qu’est l’  « Etat Belgique ».

Depuis juin 2007, les coulées de laves flamandes se heurtent à la glace francophone et des nuages de cendres épais générés par cette rencontre explosive mettent à mal l’aviation politique traditionnelle. Vols annulés… Retardés…  Autant de chantiers politiques laissés dangereusement en friche… En prétextant mettre en exergue leur insalubrité, cette affliction chronique paralyse nos institutions.

Le mal ronge jusqu’ à l’os les deux grandes communautés (et les germanophones ? qu’on les laisse en paix ceux là, pour une fois qu’une minorité ne semble pas transformer son particularisme en frustration nationaliste, touchons du bois et ne nous permettons aucun jugement). L’hypocrisie et le plus vil électoralisme populiste sont devenues les dénominateurs communs des politiques BELGES, qu’ils soient flamands ou francophones. Heureux les unitaristes, nos politiciens nous le montrent, nous possédons encore des atomes crochus.

Mais très honnêtement, nous pouvons les comprendre  nos hommes et femmes politiques ! Pourquoi chercher à se mettre d’accord  quand l’intransigeance est la seule « vertu » payante? Les claquages de portes d’un Open VLD colérique, les positions radicales d’un Maingain médiéval, les remises de couche à la louche d’un De Wever suintant la mauvaise foi : tout cela rapporte des voix ! Bingo. Pourquoi chercher un consensus quand il vous transformerait en traitre aux yeux de vos électeurs ? Soyons clairs : Joelle Milquet peut s’offusquer qu’on l’appelle Madame Non au nord, électoralement, elle n’en a  cure ! L’Ostendais qui la déteste ne peut la pénaliser lors de son passage aux urnes. Faire bonne figure devant sa communauté ne devrait pas suffire mais, quel malheur, cela constitue aujourd’hui la seule condition pour continuer à exister politiquement. On touche là au cœur du problème. L’électeur se retrouve face à des partis qui le caressent dans le sens du poil et peuvent se permettre d’oublier tout réalisme en matière communautaire.  Et quand les revendications diamétralement opposées viennent joyeusement s’emboutir les unes dans les autres dans un cadre qui n’a plus de négociation que le nom, quand tout capote, c’est toujours « l’autre communauté » qui est responsable. Mais il faut cesser de nous prendre pour des grues sans neurones. Il faut arrêter de faire miroiter le vieux wallon nostalgique avec la Belgique de Papa tout comme il faut éviter de faire croire au flamand égoïste qu’il peut rêver d’une onafhankelijke Vlaanderen met Brussel als hoofdstad. Cette joute d’idées inconciliables ne fait que renforcer  le poujadisme primitif… Quelle tristesse…

Ces élections anticipées amenées de la plus lamentable des façons, tous les partis en sont responsables. Qu’ils s’obstinent dans cette direction, qu’ils  fassent à nouveau oublier à leur électorat que les négociations se joueront aussi avec ceux d’en face, et notre pays connaîtra un nouvel été pourri, tout aéroport bloqué. Qu’ils tentent enfin de proposer à leurs électeurs un programme communautaire plus réaliste, en évitant de faire passer pour lâche ceux qui osent encore utiliser le mot concession, et le ciel se dégagera peut-être un tantinet… laissant aux vacanciers belges une lueur d’espoir de voir leurs vols reprendre.

 

Antoine Collard, qui trouve aussi qu'"il y a un twist" en politique belge.

Suivez Politic Twist sur Twitter et rejoignez la page fan sur Facebook.