Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

vendredi, 03 septembre 2010

"Quoi ? Les Belges gouvernent l'Europe? ", s'exclamait Bush en 2001, selon Blair

bu.jpg
Tony Blair vient de publier ses mémoires. On y découvre tous les jours des détails croquantes sur la politique !

"Quoi ? Les Belges gouvernent l'Europe ? ", s'était exclamé l'ex-président américain George W. Bush en 2001 en apprenant que la présidence tournante de l'UE était assurée par la Belgique, révèle l'ancien Premier ministre britannique Tony Blair dans ses Mémoires publiés mercredi.

"C'est qui ce type ? ", avait d'abord demandé M. Bush à Tony Blair, au sommet du G8 à Gênes en 2001, en apercevant l'ancien Premier ministre belge Guy Verhofstadt, présent au G8 car son pays assurait la présidence tournante de l'Union européenne.

"C'est le Premier ministre belge", a répondu Tony Blair, d'après ses Mémoires intitulés "A Journey" ("Un Voyage"). "La Belgique ? ", a alors rétorqué un Bush stupéfait. "La Belgique ne fait pas partie du G8 ! ", a-t-il ajouté.

Ce à quoi Tony Blair a répondu: "Non, mais il est ici en tant que président de l'Europe".
"Quoi ? Les Belges gouvernent l'Europe ? ", a aussitôt réagi M. Bush, en secouant la tête.

Belga

jeudi, 02 septembre 2010

Tony Blair "gaga" devant la princesse Diana

ye.jpgDe son admiration pour Diana, la "princesse du peuple", à l'image incongrue d'une reine ramassant les assiettes sales pour faire la vaisselle, l'autobiographie de l'ancien Premier ministre Tony Blair publiée mercredi regorge de détails croustillants sur la monarchie britannique.

Tony Blair est intarissable sur Diana, "extraordinairement captivante" et au "charme immense". "Je l'aimais vraiment, et bien sûr, j'étais aussi gaga face à une belle princesse que n'importe quel homme; mais j'étais aussi sur mes gardes". Car il y avait chez la princesse "une violence dans ses émotions qui, lorsque colère et ressentiment se mêlaient (...) pouvait représenter un danger".

Les moments "surréalistes" qui ont suivi la mort de Diana le 31 août 1997 paraîtront familiers aux spectateurs du film "The Queen" de Stephen Frears : la paralysie de la monarchie, tétanisée par l'événement, incapable de répondre à l'émotion de la rue.

Tony Blair trouvera les mots qui font mouche - "la princesse du peuple"- dans une déclaration à chaud, quand le palais de Buckingham se contentera d'un communiqué.

Peu à peu, le silence de la reine se fait assourdissant. "Alors que la reine restait à Balmoral (sa résidence écossaise, ndlr) et que Londres devenait la capitale du deuil pour le monde entier, le fossé entre la monarchie et ses sujets s'élargissait", constate Tony Blair.

Le Premier ministre décide alors d'appeler le prince Charles, plus facile d'accès que la reine, qui se charge de la convaincre de rentrer dans la capitale britannique et d'enregistrer une déclaration.

"Il y a eu des discussions de dernière minute sur les mots précis, mais il était clair, dans le vocabulaire et le ton, qu'une fois qu'elle avait décidé de bouger, elle bougeait avec un talent considérable. L'émission était presque parfaite. Elle réussit à être une reine et une grand-mère en même temps".

La reine peut aussi à ses moments... faire la vaisselle, comme pendant le traditionnel barbecue à Balmoral, où le Premier ministre est invité une fois l'an. "Les membres de la famille royale font la cuisine, et servent eux-mêmes les invités. Ils font la vaisselle. Vous pensez que je blague, mais pas du tout", assure Tony Blair. "Ils mettent des gants de ménage et plongent les mains dans l'évier. Vous êtes là assis en train de manger, la reine demande si vous avez fini, elle empile les assiettes et se dirige vers l'évier".

Ce qui ne l'empêche pas de vous jeter parfois un regard glacial, si vous tentez de faire "copain-copain" avec elle, met en garde l'ancien Premier ministre. "Laissez-moi vous dire que vous ne faites pas copain-copain avec la reine. Parfois, elle peut copiner avec vous, mais ne vous avisez pas de lui rendre la pareille, ou vous vous attirerez le "Regard" ("The Look", dans le texte)".

"J'ai observé avec amusement ceux qui font la différence entre une reine et un président et ceux qui n'en font pas. Les deux sont chefs d'Etat, mais la reine est la reine. C'est la royauté, pas une sorte d'élu de la plèbe qui se donne de grands airs. Et ne vous avisez pas de l'oublier."

AFP

 

 

Suivez Politic Twist sur Twitter et rejoignez la page fan sur Facebook.

jeudi, 19 août 2010

Après le pouple en foot, les crocos font leurs pronostics en politique !

dundee.jpgUn crocodile surnommé Harry a donné jeudi le Premier ministre Julia Gillard vainqueur des élections législatives australiennes de samedi, confirmant les pronostics des sondages et des bookmakers et d'un poulpe appelé Cassandra.

Harry, crocodile de 5 mètres, a hésité plusieurs minutes avant d'avaler un poulet portant la photo de Mme Gillard, délaissant un autre poulet à l'effigie du chef de l'opposition travailliste Tony Abbott.Alors que les sondages prédisent un résultat très serré, mais placent les travaillistes légèrement en tête, Mme Gillard peut croire en la victoire dans la mesure où le crocodile Harry avait donné l'Espagne vainqueur de la Coupe du monde de football.

"Harry avait choisi l'Espagne vainqueur contre les Pays-Bas, donc il sait ce qu'il fait", a déclaré Nigel Palmer, le gardien du centre d'attraction de Darwin dont Harry est pensionnaire.

L'Espagne, également désignée vainqueur par Paul, un poulpe coulant des jours paisibles dans un aquarium d'Oberhausen en Allemagne, avait battu les Pays-Bas (1 à 0 a.p.) en juillet en finale de la Coupe du monde.Un autre poulpe, baptisé Cassandra, a également pronostiqué une victoire des travaillistes lors des élections australiennes, a rapporté le Sydney Morning Herald.

AFP

mercredi, 11 août 2010

Les blondes votent à droite : vrai ou faux ?

ec86af1c-a78a-11dd-a2f6-63704ef9f9b4.jpegYoupie ! Ce titre racoleur a réussi à vous attirer jusqu'ici. Bien entendu, il n'y a pas de réponse à cette question. Affirmer que les blondes votent à droite serait une absurdité sans nom, le contraire également. Pourtant, Ifop (l'Institut français d'opinion publique) s'est penché sur la question.

Le magazine bimestriel féminin Causette a commandé une étude (débile à mon sens) à la société de sondage Isop. A la lecture de "La proximité politique des blondes", on ne peut que sourire, tellement le sujet intégré dans l'édition estivale est complètement décalé. On y apprend - attention ça tape fort chez Causette - que : "La proportion de blondes (naturelles et teintes confondues), au sein des instances dirigeantes des partis politiques, est largement plus élevée au FN (50%) et à l'UMP (48%) qu'au PS (13%)."

Apparemment le soleil fait également ravages chez Isop qui confirme cette tendance parmi l'électorat féminin en soulignant que "27% des blondes se sentiraient de sensibilité de droite, contre 19% pour la gauche".

Causette explique ces chiffres par deux biais. Tout d'abord, les fausses blondes auraient un rapport plus traditionnel à la séduction et à la relation homme/femme (ndlr. : Ah bon ? Celles qui se teignent les cheveux pour plaire, seraient des femmes soumises au dictat de la séduction, et donc des femmes objets, soumises à tous les désirs des hommes ?), et de ce fait elles auraient une idée de la femme dans la société plus proche de celle de la droite. Je reste dubitative...

Ensuite, Causette essaie d'expliquer ces chiffres à la lumière du temps qui passe : "Il y a un vrai clivage lié à l'âge. Plus on est âgé, plus on se déclare blonde, et plus on vote à droite. C'est d'ailleurs les 65 ans et plus qui ont fait l'élection de Nicolas Sarkozy.".

Bref, que de causerie chez Causette et Politic Twist pour finalement vous avouer que cette étude est à replacer dans son contexte, comme tant bien de choses. "Même si le sondage est méthodologiquement très solide, le ton de l'enquête est léger et estival. je ne sais pas si on peut expliquer les résultats, je crois qu'il faut s'arrêter au constat", précise Frédéric Micheau, directeur adjoint du département opinion de l'Ifop.

Et vous, que pensez-vous de cette étude ?

Claire Huysegoms

N.B. : Ceux qui penseraient déceler quelque indice de mon éventuelle appartenance politique à travers ce billet peuvent se brosser : je suis brune :D

Suivez Politic Twist sur Twitter et rejoignez la page fan sur Facebook.


 

mardi, 10 août 2010

Sarkozy chante le Vlaamse Leeuw

imgres.jpegL'hyper-communication de Nicolas Sarkozy, je vous l'ai déjà souligné, est passionnante. Saviez-vous que le chéri de Carla emprunte parfois des airs de Daerden ?

En 2007, en sortant d'un entretien avec Vladimir Poutine, l'ouverture de la conférence de presse évoquant le bilan du sommet du G8 fut dantesque !

A travers la première vidéo qui suit, vous pourrez observer le langage non-verbal et verbal de notre sujet, assez proche de ceux de Papa. La deuxième vidéo est un montage où Nicolas Sarkozy nous fait une petite "Yves Letermerie" en chantant le Vlaamse Leeuw.

Claire Huysegoms

 

Suivez Politic Twist sur Twitter et rejoignez la page fan sur Facebook.

samedi, 07 août 2010

Sarkozy : même pas peur des discours

sarozy discours grenoble réactions déchéance de nationalité.jpegL'hyper-communication du président français est passionnante. Ses effets d'annonce font entre autres le petit bonheur des fins observateurs. Nicolas Sarkozy, le roi de la rhétorique, a réitéré ce vendredi. Mais saviez-vous que parfois, le principal narrateur de la vie publique en France se plante ? Voici une autre histoire de discours, celle d'un incroyable copié-collé.

Depuis vendredi, c'est la zizanie en Sarkoland. Proposer de déchoir de la nationalité française toute personne d'origine étrangère qui porterait volontairement atteinte à la vie d'un policier ou d'un gendarme : forcément, cela ne passe pas comme une couque. D'ailleurs, le MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples) estime que cette annonce est démagogique, contraire aux droits de l'Homme, et inefficace.

Mais un autre discours a lui aussi eu des difficultés à être digéré. Une séquence du Petit Journal a joliment épinglé un copié-collé. Cela se passait en 2009. Le 27 octobre précisément, le président de la République française a répété un discours. Ce texte était la copie conforme, à quelques détails près, d'une précédente communication le 19 février de la même année. La surexposition de Nicolas Sarkozy dans les médias lui joue parfois de mauvais tour. Savoir parler, se répéter, puis noyer le tout dans d'autres discours, c'est aussi ça la vie des politiques !

Claire Huysegoms


EN SAVOIR PLUS :

- "La xénophobie de Nicolas Sarkozy menace la démocratie", site de la Ligue des Droits de l'Homme, 30/07/2010.

- "Nicolas Sarkozy a prononcé un discours "copié-collé" sur l'agriculture", site du Monde, 28/10/2009.

 

jeudi, 05 août 2010

Obama et ses secrètes collectes de fonds chez les riches

ob.jpgLe site Politico épingle ce jeudi les activités de collectes de fonds de Barack Obama. Cette affaire ne prend pas l'ampleur de celle de Bettencourt en France, mais mérite tout de même d'être relevée.

Dans la vie politique au pays de l'oncle Sam, les collectes d'argent sont omniprésentes. Mais ce qui étonne le plus, c'est la mise à l'écart des journalistes lors de ces rencontres très select du président américain avec les riches financiers du parti démocrate.

Le site des insiders à Washington, Politico a publié un article sur le sujet que je vous propose de découvrir.

Extrait de "Obama courts wealthy donors", NEGRIN Matt, le site Politico, 05/08/2010 :

"Four times in the last week, President Barack Obama has quietly departed from his official White House schedule and slipped into private, exclusive Democratic Party fundraisers around town, glad-handing well-heeled donors away from the eyes of the press – and contradicting his pledge to run the most transparent administration in history.

According to White House press secretary Robert Gibbs, Obama had nothing “formal” to say at these small Democratic National Committee fundraisers – some of which cost as much as $30,400 a ticket – so there was no need for reporters to observe. Gibbs said in his July 29 briefing that the practice since the presidential campaign has been that if the president delivers a speech or makes formal remarks, an event would be “a full open event or open to a pool.”"

Lire la suite sur Politico.

Claire Huysegoms

Suivez Politic Twist sur Twitter et rejoignez la page fan sur Facebook.

mardi, 03 août 2010

Sarkoland : Night and Day

 

nightandday.jpg

Source : le blog C'Politic.

Suivez Politic Twist sur Twitter et rejoignez la page fan sur Facebook.

samedi, 24 juillet 2010

Au Japon, la "First Lady" se lâche sur son mari

mimi.jpgLe Premier ministre japonais ne serait pas un bon cuisinier, n'aurait aucun goût vestimentaire et n'est pas à même de figurer à la tête du gouvernement. Ces propos ne viennent pas de l'opposition, mais de sa propre femme ! Un livre de Madame Kan fait scandale au pays du Soleil Levant.

Ma nouvelle rubrique "stûûts étrangers" commence à s'étoffer de jour en jour. Il faut dire qu'en Belgique, l'actualité politique ronronne trop à mon goût. Pas de discours royal niant la crise gouvernementale, pas de pomme cachée dans le sac de Fabiola, ni même de d'hymne national allemand sur les marches de la cathédrale Saint-Michel et Gudule le 21 juillet. Bref, presque aucun "twist" à me mettre sous la dent sous nos latitudes. (pas mal ma tentative d'intro en mode "drop the news", non ?:p)

Mais je n'éteins pas mon ordinateur bredouille... Bien plus loin d'ici, au Japon, un livre non conformiste sorti cette semaine me fait sourire. La femme du Premier ministre japonais Naotan Kan y critique son mari , et elle n'y va pas avec le dos des baguettes. Dans cet ouvrage intitulé "Qu'est-ce qui va changer au juste au Japon après que tu sois devenu Premier ministre ?", Madame Nobuko, surnommée par Monsieur "mon opposition à la maison" casse tout éventuel cliché de l'épouse soumise.

On y lit avec étonnement qu'elle estime que son mari a complètement "loosé" son premier discours de politique générale. Elle enfonce le couteau en dévoilant aussi que son chéri n'a aucun goût vestimentaire et qu'il ne sait pas se faire à manger. J'ai plutôt envie de la croire, étant donné qu'elle partage l'intimité de Naoto Kan âgé de 64 ans depuis 4 décennies !

Passage choisi : dans une des pages du livre, Nobuko cite son mari disant "les marchés sont comme une femme égoïste". Elle commente ensuite : "Il a peut-être appris cela de sa relation avec moi", avant d'ajouter que les marchés "sont difficiles à manier car ils vont vite vous remettre à votre place si vous faites quelque chose juste pour les séduire."

Pour le moment, le mari étrillé publiquement par sa femme a peu commenté les propos de sa piquante "First Lady", si ce n'est qu'il a encore trop peur de lire ce bouquin. Après sa défaite aux dernières élections sénatoriales, avait-il vraiment besoin de ça ? Rien n'est moins sûr. Est-ce que cela le fera rire aux éclats (voir quelques exemples ci-dessous) ? Les discussions de couple doivent en tous cas être animées chez les Kan !

 

Claire Huysegoms

Suivez Politic Twist sur Twitter et rejoignez la page fan sur Facebook.

vendredi, 23 juillet 2010

En Australie, on finit ses discours

julia.jpgEn Australie, le chef du gouvernement, Julia Gillard, a enfin fait son discours sur la politique climatique, non sans chahut. Ambiance !

Kevin Rudd s'était cassé les dents sur le climat, après le rejet de son plan carbone par les députés. Voilà pourquoi le discours du nouveau Premier Ministre d'Australie, Julia Gillard, était fort attendu ce vendredi.

Alors que l'ancienne avocate de 48 ans annonçait un report de son plan climat pour consulter "une assemblée de citoyens", à moins d'un mois d'élections générales, un manifestant a perturbé cette communication.

Sur la vidéo qui suit, vous pourrez remarquer que cela n'a pas empêché Julia Gillard d'aller jusqu'au bout de son discours. Elle esquisse tout de même un léger sourire. Belle performance politique !

 Claire Huysegoms

Suivez Politic Twist sur Twitter et rejoignez la page fan sur Facebook.