Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

lundi, 26 juillet 2010

Nos députées : ni putes ni soumises !

Logo-sudPresse.pngCe vendredi, j'ai remarqué que Sud Presse marchait dans mes plates bandes. J'estime que l'article "Qu'elles sont sexy nos députées" n'a pas sa place dans un journal. Je vous l'accorde, mon blog n'est pas toujours lisse envers nos gouvernants. Mais c'est un blog clairement identifié comme "décalé". De plus, je ne pense pas basculer dans la pure stupidité, voire dans la misogynie.

Le 24 juillet sur le site de Sud Presse, accrochez-vous, on vous proposait carrément de voter pour les députées les plus sexy, photos à l'appui. Franchement, "où va-t-on ?".  Je m'interroge et ne suis pas la seule. Le blog "So fille!" propose une critique de cet article. Coup de gueule que je félicite et que je vous propose de découvrir.

En voici un extrait :

"Ce matin, comme beaucoup de matins, j'ai jeté un oeil -sitôt ouvert, l'oeil- sur mes sites de prédilection: ma boîte mail, Facebook, Le Soir et Twitter. C'est une sorte de rituel, de tic: j'attrape mon iPod d'une main mal assurée, dernières brumes du sommeil obligent, et je me réveille en voyant tout ce que les gens ont déjà caqueté alors que je dormais encore.

Cette fois, il n'a pas fallu longtemps pour que mon sang fasse un tour puis se mette à bouillir à gros bouillons à cause d'un article (oui, ce truc a été écrit par un journaliste politique [!!!] dans un journal) sobrement intitulé
"Qu'elles sont élégantes, nos élues!". Et le journaliste de s'extasier "de toutes les parlementaires du pays, les Wallonnes sont les plus élégantes". Autres morceaux choisis:

"On se souvient qu'à la veille de l'installation de la Chambre et du Sénat, voici quelques jours, des élues flamandes avaient lancé un appel pour que les parlementaires soient jolies et élégantes lors de la prestation de serment. C'est la moindre des choses, après tout..." "

Lire la suite ici

Claire Huysegoms

Suivez Politic Twist sur Twitter et rejoignez la page fan sur Facebook.

Les commentaires sont fermés.